Retour

Pikes Peak : MICHELIN toujours plus fort, toujours plus haut

Vous adorez la compétition et vous aimez l’innovation ? C’est peu dire que MICHELIN vous a encore gâté le week-end dernier ! Dimanche 24 juin 2018, le pilote français Romain Dumas a en effet remporté pour la quatrième fois (la troisième consécutive) la plus célèbre course de côte du monde Pikes Peak, qui a lieu dans le Colorado (Etats-Unis) chaque année depuis 1916. Romain Dumas a surtout pulvérisé le record toute catégorie de cette ascension mythique établi par Sébastien Loeb en 2013, en étant le premier pilote à passer sous la barre des 8 minutes…

actu_pikes-peak_1040x400_4

 

Romain Dumas s’est en effet imposé au volant du prototype ID. R Pikes Peak, la première voiture de course 100% électrique de Volkswagen, équipée, bien sûr, de pneus MICHELIN.

Un nouveau record toute catégorie

Romain Dumas a ainsi avalé les 156 virages et 19,93 km de « la course vers les nuages », l’autre nom de Pikes Peak, en 7 mn 57 secondes 148 centièmes, un nouveau record toute catégorie… Officiellement, Romain Dumas et Volkswagen visaient, cette année, le record électrique de Pikes Peak, détenu, depuis 2016, par le pilote néo-zélandais, Rhys Millen, en 8 mn 57 secondes, à une vitesse moyenne de 130,3 km/h.

Officieusement, Volkswagen et Dumas chassaient le record établi en 2013 par Sébastien Loeb  au volant de sa Peugeot 208 T16 à une vitesse moyenne de 145,3km/h, en 8 mn 13 secondes. Un bolide monté sur des pneus, MICHELIN, lui aussi.

Via son compte Twitter, le nonuple champion du monde de Rallye a félicité Romain Dumas : "Bravo pour ce chrono. Et félicitation à toute ton équipe !".

Lui lançant immédiatement un défi : "la revanche est déjà programmée le 23 septembre à la #montée des légendes". Cette dernière course se déroulera au col de la Faucille dans le Jura.

Dumas et MICHELIN, une si longue histoire…

Ce nouveau challenge réussi pour Romain Dumas et MICHELIN, s’inscrit dans une très longue collaboration entre le pilote et le manufacturier de pneus : ils ont déjà été vainqueurs ensemble des 24 Heures du Mans et du Championnat du Monde d’Endurance FIA en 2016, ainsi que de la coupe du monde FIA RGT en rallye.
 

actu_pikes-peak_1040x400

 

Romain Dumas et MICHELIN à Pikes Peak ? Ce n’est pas tout à fait une nouveauté. Lors de sa première participation, le natif d’Alès pilotait une Porsche 911 GT3 R équipée déjà de gommes MICHELIN. Il s’était alors classé deuxième au général, à 17 tout petits millièmes du vainqueur, remportant la catégorie Open et l’élection de meilleur « Rookie » de la compétition.

Depuis, Romain Dumas s’était déjà imposé à trois reprises, 2014, 2016 et 2017.

Une troisième victoire de suite

2018 représentait donc un nouveau défi pour MICHELIN et Romain Dumas : amener sur le podium un prototype 100 % électrique, décrocher une quatrième victoire et réaliser ainsi le triplé après 2016 et 2017. Cette année encore, le choix du manufacturier français s’est imposé comme une évidence pour Romain :

Je travaille avec MICHELIN depuis des années, plus d’une décennie, et nous avons souvent gagné ensemble. Nous avons partagé tellement de moments extraordinaires ! Au Mans, évidemment, mais aussi aux Etats-Unis. Je veux chaque fois m’entourer des meilleurs et c’est le cas avec MICHELIN. Nous avons l’habitude de développer des pneus ensemble, MICHELIN a une expérience sans commune mesure et connaît également très bien Pikes Peak. C’est un critère déterminant. Je suis heureux d’avoir relevé ce défi avec Volkswagen et  MICHELIN et je suis persuadé que nous en relèverons encore plein d’autres.

Romain Dumas, pilote

MICHELIN est ravi d’être, une fois de plus, aux côtés de Romain Dumas dans une course prestigieuse suivie dans le monde entier : la Pikes Peak International Hill Climb. Au fil des épreuves, un climat de confiance s’est installé entre MICHELIN et Romain Dumas. D’une part, le champion français bénéficie des performances et de la technicité de nos pneus, d’autre part nous récoltons son retour qui est précieux pour le progrès de nos gammes. Qu’il soit engagé en circuit, en rallye moderne ou historique en passant par la Pikes Peak, MICHELIN soutient avec passion Romain Dumas !

Pascal Couasnon, directeur de MICHELIN Motorsport

Le prototype Volkswagen ID. R

L’I.D. R Pikes Peak est bien plus qu'une simple voiture de course, explique Volkswagen. Ce prototype est un bijou de technologie et un laboratoire d'essai sur roues pour les voitures électriques de production baptisées I.D., que Volkswagen lancera sur le marché à partir de 2020. La participation à cette course a pour but d’acquérir de nouvelles connaissances, en soumettant ce véhicule à des conditions extrêmes, pour les appliquer ensuite à la production de série.

Pikes Peak : des conditions extrêmes

actu_pikes-peak_1040x400_3

 

Pour rappel, à Pikes Peak, le départ a lieu à 2 865 mètres d'altitude et la course se termine environ 1 440 mètres plus haut. La différence d'altitude, et donc de pression de l'air, est telle qu'elle influence notablement la puissance des moteurs et aussi les pneus, surtout pour les moteurs thermiques. Cette différence d'altitude amène également des caractéristiques climatiques en constantes évolutions, avec des expositions au soleil variables qui peuvent perturber les pilotes. Du fait de la puissance des véhicules et aussi de la piste, particulièrement poussiéreuse et glissante, les voitures sont équipées d'énormes ailerons à l'avant et à l'arrière, pour les plaquer au sol. Ces appendices sont devenus une sorte de signature des véhicules participant à cette course.

I.D. R Pikes Peak : des performances hors normes

actu_pikes-peak_1040x400_2

L’I.D.R Pikes Peak est la meilleure voiture que je n’ai jamais pilotée sur cette montagne.

Romain Dumas, quadruple vainqueur à Pikes Peak

Le résultat ici, avec l’I.D. R Pikes Peak, une voiture de course unique avec de puissants ailerons avant et arrière, qui ont été étudiés pour générer un appui aérodynamique maximal. Deux moteurs électriques entraînent les essieux avant et arrière, délivrant une puissance cumulée de 680 ch. L'énergie électrique est stockée dans une batterie lithium-ion, divisée en deux blocs, qui sont situés à côté et derrière dans le cockpit. Environ 20% de l'énergie nécessaire est générée à bord par la récupération de l'énergie de freinage. D’où l’importance aussi de compter sur d’excellents pneus. « Nous avons fait des découvertes fondamentales concernant la gestion de l'énergie et de la charge, ce qui va certainement influencer le développement de la famille I.D. » explique Willy Rampf, directeur technique de Volkswagen Motorsport.