Retour

Michelin fête les 25 ans du "Goodwood festival of speed"

Michelin a célébré, du 12 au 15 juillet 2018, le 25e anniversaire du « Goodwood festival of speed », le FOS pour les initiés. A la fois course de côte, salon automobile et spéciale de rallye, l’événement réunit chaque année les passionnés d’automobiles et de sports mécaniques dans le parc du manoir de Goodwood House, dans le Sussex (Angleterre).

25 ans que ça dure ! Comme chaque année depuis 1993, Michelin participait cette année encore au festival de vitesse de Goodwood. Un évènement unique, qui rassemble pendant quatre jours des milliers de fans venus voir rouler les principales légendes des sports mécaniques, moto et auto, ainsi que les étoiles montantes du sport automobile, Formule 1, Supercars… Objectif de tous les participants : monter le plus vite possible les 1,16 miles de la colline de Goodwood sise à proximité du château, propriété de Lord March, créateur et hôte de l’événement. Le record officiel a été établi en 1999 par Nick Heidfeld sur la McLaren MP4-13 en 41,6 secondes. A l'occasion de ce jubilé d’argent, Lord March, qui est récemment devenu Duc de Richmond, avait choisi ses 25 moments préférés de l'histoire du festival, réunissant pour l’occasion un plateau de choix…

A date exceptionnelle, présence exceptionnelle. C'était les premiers tours de roue sur les entrelacs de la colline de Goodwood d’une auto un peu particulière, la bien nommée Roborace, que MICHELIN équipe en pneumatiques depuis le début. Roborace ? La première voiture de course totalement autonome et 100 % électrique. Autre présence exceptionnelle : Romain Dumas sera là au volant du prototype Volkswagen I.D.R 100% électrique. Le récent vainqueur de la course de Pikes Peak (Colorado) est le nouveau détenteur du record de cette montée vers les nuages.

Record électrique pour Romain Dumas, Volkswagen et MICHELIN

Après leur victoire à Pikes Peak, Romain Dumas, Volkswagen et MICHELIN avaient pour ambition de réaliser un autre exploit à Goodwood : accrocher, au volant du prototype I.D. R de Volkswagen le record de la piste anglaise, toujours détenu par la Formule 1 McLaren MP4/13 (pilotée par Nick Heidfeld). Il aura suffi d’un rien, moins de deux secondes, pour y arriver. Mais Romain Dumas a finalement dû se contenter d'un chrono de 43:05, contre 41:60 pour Heidfeld. Un temps suffisant, toutefois, pour battre le record du circuit en électrique.

Des légendes et des étoiles montantes

Pour cette 25e édition, le « Festival of speed de Goodwood » a une fois de plus réuni un mélange de légendes et d'étoiles montantes… Parmi les légendes, signalons la Ford Mustang GT de 1968, celle que conduisait Steve McQueen dans « Bullitt ». Ou encore l’Alpine A442B, victorieuse des 24 Heures du Mans en 1978. Et dans la catégorie « première apparition publique », notons celle de cette pièce unique, destinée à un heureux propriétaire au Moyen-Orient : une version allongée, Longtail (LT), de la McLaren P1 GT préparée par Lanzante Motorsport, équipée notamment d'entrées d'air et d'appuis aérodynamiques supplémentaires.

Porsche à l’honneur

actu_goodwoodfos-2018_porsche70ans_1150x500

 

Il est de tradition chaque année que le FOS célèbre une marque automobile en érigeant une sculpture monumentale sur la pelouse de Goodwood House.

L’œuvre, réalisée par l’artiste plasticien Gerry Judah, rendait cette année hommage à Porsche, partenaire historique de MICHELIN.Le constructeur allemand fête en effet cette année les 70 bougies de sa toute première voiture sportive, la 356. C'est la troisième fois que la firme de Stuttgart profite d'un tel privilège. En 1998, le festival avait déjà fêté les 50 ans de la 356, avant de célébrer le demi-siècle de l’iconique Porsche 911, en 2013. Porsche a également présenté de nombreux modèles dédiés à la piste ou homologués route, avec notamment la révélation du nouveau concept 911 Speedster. Au passé, au présent ou au futur, toutes les figures de la passion pour le sport automobile étaient une fois de plus réunies à Goodwood en 2018.

La raison d’être de Michelin au "Goodwood Festival of Speed"

Le "Goodwood festival of speed" est l’occasion pour Michelin d’honorer le passé et le présent glorieux des sports mécaniques, moto ou auto, que le Groupe accompagne depuis plus de 100 ans. C’est aussi l’occasion de célébrer en même temps les technologies qui vont transformer la mobilité de demain.

actu_goodwoodfos-2018_stand-michelin_1335x651

 

Le stand MICHELIN a accueilli plusieurs Supercars exclusives, pour certaines en première mondiale. Comme la Shul by Vazirani Automotive, l'Hypercar indienne attendue prochainement dans le jeu de simulation automobile Gran Turismo Sport, était exposée aux côtés de plusieurs autres modèles étonnants. A l’instar de la Eadon Green Zeclat, un élégant coupé dont les lignes proposent une réinterprétation des modèles des années 30… Ou encore la Prato Orage, une Super Car made in France, exposée non loin de sa compatriote la Genty Akylone. Des modèles tous chaussés en Pilot Sport 4 S MICHELIN.

Vous avez dit Goodwood ?

Goodwood est à l’automobile sportive ce que l’Anapurna est à l’alpinisme. Le « Festival of speed » est organisé depuis 1993, sur une colline à deux pas du manoir de Goodwood House (dans le Sussex, Angleterre) et du circuit historique de Goodwood. Il a lieu fin-juin début-juillet, toujours pendant un week-end sans Grand Prix de Formule 1. Les visiteurs peuvent y apprécier une course de côte entre des voitures et des motos racontant un siècle de sport automobile, notamment de nombreuses F1 et Supercars. Qu’il s’agisse de voitures de course classiques, de rallyes, ou futuristes, toutes gravissent la colline devant une foule survoltée. Le « Festival of speed » de Goodwood est ainsi devenu au fil des années un passage obligé pour les constructeurs à vocation sportive. L’événement leur permet de présenter à un public de passionnés et de connaisseurs leurs dernières nouveautés, de course ou de série.

Goodwood, c’est aussi, depuis 1998, le Goodwood Revival, cette année du 7 au 9 Septembre 2018. Ce festival a lieu sur le circuit historique du même nom, là même où ont été accueillies les compétitions officielles de 1948 à 1966, dont des courses de Formule 1.Il est ouvert à tous les véhicules de course, auto et moto, qui ont participé aux épreuves sur ce même circuit entre 1948-1966.