Retour

L’économie circulaire circule dans l’ADN du Groupe Michelin

Le 3 avril dernier, Florent Menegaux, Directeur Général Exécutif du Groupe, a inauguré au siège historique de Michelin à Clermont-Ferrand, une exposition consacrée à l’économie circulaire. L’occasion de réaffirmer l’engagement du Groupe Michelin en la matière…

actu_economie-circulaire-4r_1040x400

L’économie circulaire fait partie de la manière dont le Groupe Michelin conçoit ses produits, élabore ses services et, plus globalement, envisage sa responsabilité vis-à-vis de l’environnement

Florent Menegaux, Directeur Général Exécutif du Groupe Michelin, Directeur des Opérations

L’économie circulaire ?

L’économie circulaire vise, dans tous les domaines et à tous les stades (production, fabrication, utilisation…), à créer de la valeur pour le plus grand nombre, tout en ayant recours à moins de ressources naturelles, afin de les préserver. « L’économie circulaire est dans l’ADN du Groupe », insiste Florent Menegaux. « Depuis l’origine, Michelin conçoit des produits et des services en faveur d’une mobilité plus durable. Cela fait partie de notre raison d’être. » 

Allier mobilité durable et performances dans la durée

« C’est ainsi qu’aujourd’hui, nous insistons beaucoup sur ce que nous appelons la performance dans la durée, poursuit le Directeur Général, afin de lutter contre l’obsolescence programmée. Car, là où il est devenu impératif de penser mobilité durable, il l’est tout autant de garantir à nos clients de bénéficier de toute l’ingénierie, de tout le savoir-faire Michelin tout au long de la durée de vie des produits que nous leur proposons », insiste-t-il.

Plaidoyer pour une mobilité plus durable

Chez Michelin, nous sommes en effet convaincus qu’il ne faut pas s’opposer au développement de la mobilité, mais l’accompagner dans la bonne direction. Comment ? En proposant des produits qui, depuis leur conception jusqu’à la fin de leur vie, utilisent moins de ressources, afin de minimiser l’impact sur l’environnement. Mais tout en garantissant jusqu’au bout les meilleures performances à nos clients !

4R pour : Réduire, Réutiliser, Recycler et Renouveler

Concrètement, nous matérialisons cet engagement à l’aide d’une démarche orientée autour des 4 grands axes de l’économie circulaire, baptisée 4R pour :
 

actu_4r_1040x400

 

4R_reduire_FR

R pour Réduire

Concevoir des pneus qui nécessitent moins de matières premières, soient moins énergivores et dont les performances durent plus longtemps : ils permettent à nos clients de les remplacer moins souvent tout en rejetant moins de CO2.
 

4R_reutiliser_FR

R pour Réutiliser

Réparer, recreuser ou remplacer la bande de roulement,c’est moins d’empreinte carbone, tout en assurant pleinement la sécurité de nos clients.
 

4R_recycler_FR

R pour Recycler

Collecter les pneus usés afin de les recycler. Investir en Recherche et Développement pour trouver des solutions toujours plus performantes de valorisation sous forme de nouveaux produits.
 

4R_renouveler_FR

R pour Renouveler

Enfin, Renouveler. Parce que les matières premières sont épuisables, 1/4 de celle que nous utilisons sont renouvelables et renouvelées. Par exemple, nous agissons pour la reforestation et la restauration de 47 000 hectares de forêt et d’agroforesterie en Asie et Amérique du Sud.

 

Si notre démarche « 4R » se décline dans nos offres de produits et de services, le champ d’action de l’économie circulaire est transverse et englobe l’ensemble des processus et opérations: de l’élaboration des cahiers des charges au choix des matériaux, en passant par les modes de production.

Economie circulaire, un levier de croissance

L’économie circulaire est aujourd’hui un enjeu stratégique pour Michelin. C’est ce que souligne Florent Menegaux « A l’avenir, je suis convaincu que nos clients feront la différence entre les produits et les services conçus de manière durable vs les autres. » Et de prédire : « La pérennité d’une entreprise se jugera bientôt à sa capacité à gérer le caractère durable de ses offres. C’est pourquoi, pour Michelin, cet enjeux répond aujourd’hui à deux impératifs: un, être cohérent avec notre raison d’être, à savoir : contribuer au progrès de l’humanité ; et deux, assurer notre pérennité. »

« 4R » Une démarche déjà reconnue

actu_economie-circulaire-4r_expo_1040x400

 

  • L’approche de Michelin en matière d’économie circulaire a déjà été récompensée. En 2016, Michelin a reçu le Grand Prix de l’Économie circulaire ainsi que la mention spéciale “Lutte contre le changement climatique” des Prix Environnement et Entreprises organisés par le gouvernement français pour ses offres de rechapage et de services aux flottes (Réutiliser).
     
  • Michelin s’associe également à des partenaires publics et privés pour renforcer sa dynamique d’innovation au service de produitstoujours plus « circulaires ». Depuis 2014 Michelin est ainsi membre du programme “Circular Economy 100” et de la Fondation Ellen MacArthur, qui vise à piloter des initiatives communes d’économie circulaire et à identifier les conditions favorables à son adoption.
     
  • Enfin, Michelin met également tout son poids, au niveau mondial, pour fédérer les bonnes volontés et promouvoir les actions concrètes. Un engagement qui ne date pas d’hier… C’était tout le sens de l’ex-Michelin Challenge Bibendum, lancé en 1998, rebaptisé depuis en Movin’On. Ce sommet mondial est devenu, en l’espace de 20 ans, le meilleur promoteur de la mobilité durable au niveau mondial.
     

En savoir plus

Sur l’engagement de Michelin en faveur de l’économie circulaire

Site internet MOVIN'ON

#movinonconf
 

Cette année encore, l’économie circulaire sera au cœur de MOVIN'ON, qui rassemblera à Montréal, du 30 mai au 1er juin, 4 000 leaders de plus de 30 pays, venus du monde académique, politique, des affaires, des villes et des startups, afin d’échanger idées, expertise et expériences et ainsi passer « de l’ambition à l’action ».C’est le thème de l’édition de cette année.