Retour

Métro sur pneumatique : des solutions pour aujourd’hui et demain

D’ici à 2050, 70% de la population mondiale seront concentrés dans les zones urbaines. C’est là que se situe l’enjeu de la mobilité de demain : comment offrir des déplacements quotidiens sûrs, rapides et efficaces pour des millions de personnes ? Les transports publics, en particulier les réseaux de métro, feront forcément partie de la solution et Michelin bénéficie de plus de 60 ans d’expérience dans ce domaine.

actu_metro_1040x400

 

Michelin, du premier métro sur pneumatique aux rames automatiques

Dans les années 1930, la RATP (Régie Autonome des Transports Parisien) s’est posée la question d’équiper ses rames de métro de pneumatiques pour améliorer les conditions de transport et faciliter l’exploitation de ces lignes. Elle se tourna alors naturellement vers l’autorail imaginé par Michelin qui venait de battre le record de la liaison Paris-Deauville en janvier 1931 : la célèbre Micheline. Notre collaboration avec la RATP a abouti vingt ans plus tard, en 1951, avec la circulation du premier métro sur pneumatiques au monde, sur une ligne expérimentale destinée à tester les innovations mises au point par la RATP : la ligne 11 (Châtelet – Mairie des Lilas), mise en service en 1935.
 

metro-1959_1400x719

1er métro sur pneus (1959)

Les bénéfices de cette solution technique sont vite évidents : l’accélération et le freinage sont améliorés, ce qui permet d’augmenter la vitesse sur les lignes proposant des inter-stations courtes. Les rames franchissent mieux les pentes et sont capables de prendre des virages plus serrés, ce qui facilite leur insertion dans tous les environnements urbain en limitant les contraintes de tracé. Les pneus diminuent également les vibrations et le bruit, pour un meilleur confort des voyageurs, et des riverains ! La réduction des vibrations allonge aussi la durée de vie du matériel, qu’il s’agisse des rails ou des bogies qui composent la rame.

Autant de qualités qui feront le succès du métro sur pneumatiques en France, puis dans le monde. La même technologie est adoptée pour les navettes desservant la plupart des aéroports et se prête bien aux lignes automatiques, en plein essor ces dernières années.

Lorsqu’un exploitant de transport public lance une ligne « pneumatique », il s’engage sur plusieurs décennies. Il a donc besoin d’un partenaire fiable. Nos 66 années d’expérience sont un véritable atout, ce qui explique que Michelin équipe 8 rames sur 10 dans le monde.
 

metro-2017_1400x400

 

Des pneus innovants pour un métro plus efficace

Aujourd’hui, les exploitants veulent des pneus apportant le maximum de sécurité sur une durée de vie plus longue, consommant moins d’énergie, et des services pour faciliter la maintenance. Nos dernières innovations répondent à leurs attentes : la technologie INFINICOIL, utilisée au départ pour les poids lourds, permet de renforcer la structure du pneu, le rendant plus résistant. Le pneu peut supporter plus de charge pour un encombrement réduit, ce qui le rend particulièrement adapté pour les monorails de grandes capacités. Alors que les projets de ce type se multiplient dans le monde (Sao Paulo, Mumbai, Bangkok, Le Caire, Chine, etc.), Michelin joue un rôle leader, travaillant en partenariat avec les principaux acteurs de l’industrie (Alstom, Bombardier, Hitachi, LHI, BYD, CRRC, Siemens, etc.).
 

actu_metro-infinicoil_1040x400

 

Par ailleurs, les nouveaux mélanges de gommes et les progrès accomplis sur la sculpture améliorent le rendement énergétique et le confort des voyageurs. Enfin, grâce à l’intégration de connectique dans nos pneus, nos clients pourront suivre en permanence l’évolution de leur flotte et ainsi planifier au mieux leurs opérations de maintenance.