Retour

Hello Tomorrow : un grand bol d’innovation

Fin octobre 2017, le Hello Tomorrow Global Summit réunissait à Paris, pour deux jours, la crème de l’innovation du monde des start-up et de celui des grands groupes. Partenaire de l’évènement depuis ses débuts, Michelin était présent en tant que co-sponsor avec Aéroport de Paris de la thématique Transport & Mobilité, l’occasion de rencontrer ceux qui animent l’écosystème des start-up qui seront au cœur des avancées technologiques de demain.

actu_hellow-tomorroww-2017_1040x400

 

Si les participants et les visiteurs d’Hello Tomorrow pouvaient facilement trouver l’espace Michelin sur place, l’objectif n’était pas d’y montrer nos dernières innovations. Simplement de disposer d’un endroit pour observer, écouter, échanger et partager nos centres d’intérêts.

L’édition 2017 aura été riche dans le domaine des matériaux. On peut citer le biomimétisme qui s’inspire de la nature, avec par exemple « Bolthreads », une start-up qui fabrique de la « soie araignée » synthétique. L’industrie 4.0 était également à l’honneur, avec en vedette un bras-levier destiné aux usines, à la fois mobile et capable de soulever de lourdes charges en toute sécurité. Mais au-delà de ces exemples, ce sommet est avant tout l’occasion de se frotter au mode de fonctionnement des start-ups.

Le rythme d’un groupe comme le nôtre est très différent de celui des start-ups. Le travail en commun génère forcement des frustrations mutuelles, le grand groupe doit respecter des processus internes comme les achats, le juridique, et cela n’est pas sans conséquence sur le temps de prise de décision. La start-up doit, quant à elle, se réinventer sans cesse avec son marché pour survivre dans un cadre très contraint financièrement. Pour nous, Hello Tomorrow nous aide à mieux comprendre nos différences en prenant le temps de découvrir les modes de fonctionnements et les enjeux de cet écosystème. C’est une expérience positive qui permet de travailler ensemble plus facilement par la suite!

Yann de Parscau, de l’Incubator Michelin

Trois questions à

Matthieu van der Elst, Directeur Venture Capital – Michelin

Que retenez-vous de cette édition 2017 ? Quelles grandes tendances se dégagent selon vous ?

J’ai d’abord été frappé par la place prise par l’intelligence artificielle (IA). Quel que soit le type de projets ou d’activités, l’IA était vraiment au cœur de tous les débats, avec des cas concrets de start-ups qui partent déjà à l’assaut de cette opportunité. Hello Tomorrow est le creuset pour des start-ups souvent très innovantes, mais aussi souvent encore très jeunes. Ceci étant dit, comme toujours avec le digital, tout va très vite et ce qui nous paraît lointain dans le temps a tendance à émerger rapidement sur les marchés. A nous de savoir les accompagner.

Avez-vous un coup de cœur à nous partager ?

Si je ne devais en citer qu’un seul ce serait, sans conteste, le projet NEXT Future Transportation (http://www.next-future-mobility.com) qui a reçu le prix du jury mobilité dont j’étais membre. Il représente bien, selon moi, l’ADN de ce qu’est Hello Tomorrow. Ce côté défricheur, avec des projets parfois très décalés. Mais pas que… puisque le projet NEXT sera bientôt testé à Dubaï, début 2018. Côté mobilité, à signaler donc de nombreux projets innovants autour de l’IA, notamment Parquery pour optimiser l’utilisation des parkings, ou encore Kompas (www.kompasapp.com/), une appli et une carte collaborative permettant, en ville, de découvrir les coups de cœur cachés de ses utilisateurs. Il y avait également beaucoup de projets autour de l’environnement, du développement durable comme ce petit boitier baptisé Cgon (www.cgon.co.uk/) capable d’injecter de l’hydrogène pour améliorer l’efficacité et réduire les émissions de n’importe quel moteur thermique. Enfin, parmi les conférences, je retiens surtout celle du professeur Stuart Russell de l’université de Berkeley sur l’IA. Vraiment marquante sur ce bouleversement à venir !

Comment un évènement comme Hello Tomorrow s’intègre-t-il à la stratégie d’innovation de Michelin ?  

Participer à Hello Tomorrow, au même titre que des événements comme VivaTech ou le CES, nous permet de s’acculturer à un monde qui change rapidement, et d’en saisir les dynamiques business concrètes. Avec l’Incubator Program Office, qui organise notre participation à l’événement, cela nous permet de détecter les signaux faibles et de découvrir en amont certaines technologies d’avenir. Pour ma part, cela me permet de décrypter comment l’écosystème du Venture Capital des autres groupes présents à cet événement – Airbus, Renault, Solvay, ADP, …  –  investissent dans la mobilité de demain. Ma participation à l’Investor Day en amont des deux jours de l’événement proprement dit, m’a aussi permis d’y rencontrer un nombre impressionnant de start-ups en face-à-face. Or, comprendre les start-ups qui sont le plus financées aujourd’hui, nous permet d’isoler celles qui ont le plus probabilité d’exister demain !

NEXT Future Transportation, Inc.

remporte la track mobilité

La start-up américaine NEXT Future Transportation, Inc. travaille sur un concept modulaire de transport public, permettant de se rendre d’un point A à un point B sans changer de mode de transport. Elle conçoit un module autonome électrique capable de transporter jusqu’à 10 personnes, capable de s’assembler avec d’autres modules sur une partie du trajet pour optimiser les trajets.