Performance extra-financière

Le Document d’Enregistrement Universel (DUE) contient l’ensemble des informations financières et juridiques requises par la loi et par la réglementation européenne notamment en matière d’informations sociales, sociétales et environnementales. Il intègre également les principales informations en matière de responsabilité sociétale de l’entreprise, attendues par les différentes parties prenantes. Il inclut donc pour Michelin :

  • Le Rapport de Développement et Mobilité Durables
  • La déclaration de performance extra-financière (ex-Grenelle 2)
  • Le Plan de Vigilance

Rapport de Développement et Mobilité Durables

 

Le rapport annuel de Développement et Mobilité Durable (DMD) de Michelin (4.1, page 131), est publié au sein chapitre « Performance extra-financière » du DUE. Il présente la Gouvernance RSE du Groupe, nos principaux enjeux et  objectifs, les politiques et actions mises en œuvre, ainsi que les résultats essentiels obtenus.

Ce rapport est structuré selon les 3 Gouvernances et le Comité DMD : Éthique et conformité ; Droits humains ; Hygiène, santé et sécurité des employés ; Environnement.

Ce rapport a été préparé en conformité avec les normes GRI : option de conformité essentielle.

Déclaration de performance extra-financiere

 

Afin de limiter les redondances avec le rapport de Développement et Mobilité Durables,  et pour faciliter le travail de contrôle de l’application de la loi, la Déclaration de Performance extra-financière du Groupe figure au sein du DUE, sous forme de tableau de concordance (4.2, page 195)

Pour la treizième année consécutive, PricewaterhouseCoopers vérifie les informations RSE du Groupe. En 2019, cette vérification s’inscrit pour la seconde fois dans le dispositif réglementaire du décret du 9 août 2017, qui fixe les modalités selon lesquelles l’organisme tiers indépendant conduit sa mission de vérification en application de la “Déclaration de Performance extra-financière”. Une attestation relative à la présence et à la sincérité des informations publiées est émise par  PricewaterhouseCoopers, Commissaire aux Comptes désigné organisme tiers indépendant par Michelin.

Plan de vigilance

 

Michelin répond pour la troisième année consécutive à la loi n° 2017-399 du 27 mars 2017 sur le devoir de vigilance par la publication de son 3e plan. Il détaille les risques du Groupe et de ses principaux sous-traitants dans les domaines de l’environnement, la santé/sécurité et les droits humains, ainsi que les mesures mises en place pour les prévenir et les atténuer.

Cette année, afin d’éviter les redites dans l’URD 2019, le plan de vigilance n’y est publié que sous la forme d’un tableau de concordance pages 204-205. Afin de faciliter la lecture du plan de vigilance 2019, ce document autoporteur, qui reprend les éléments de l’URD 2019 relatifs au devoir de vigilance, a également été rédigé.

Des données sincères et vérifiables

Pour la douzième année consécutive, PricewaterhouseCoopers vérifie les informations RSE du Groupe. En 2017, cette vérification s’inscrit pour la cinquième année dans le dispositif réglementaire de l’arrêté du 13 mai 2013, pris en application de la loi dite “Grenelle 2”, qui fixe les modalités selon lesquelles l’organisme tiers indépendant conduit sa mission de vérification. Une attestation relative à la présence et à la sincérité des informations publiées est émise par PricewaterhouseCoopers, Commissaire aux Comptes désigné organisme tiers indépendant par Michelin.

Recevez nos informations par email