Les prévisions météorologiques n’avaient pas laissé beaucoup d’espoir de voir le soleil pendant ces quatre jours de sport automobile dans l’ouest du Royaume-Uni. Si le parc d’assistance a été en partie épargné par la pluie jusqu’au samedi matin, les spéciales qui se sont déroulées sur les hauteurs de Llandudno ont à la fois été extrêmement arrosées et inondées de brouillard, même pour les seconds passages, l’après-midi.

L’itinéraire 2019 du Rallye du Pays de Galles était composé de 22 spéciales pour un total de 309,76 km chronométrés. Au total, les concurrents ont parcouru 1 625,14 km, liaisons comprises.

Des conditions difficiles pour les concurrents du Championnat du Monde des Rallyes FIA-WRC, qui ont donc dû composer avec les précipitations, mais aussi avec les pistes extrêmement glissantes, où la terre est devenue très lisse en surface, se transformant en une sorte de pommade au niveau d’adhérence très modeste.

Heureusement, les gommes tendres des MICHELIN LTX Force S6, particulièrement efficaces sur sol humide et lorsque les températures extérieures sont basses – entre 6°C et 14 °C selon les moments de la journée – ont permis aux partenaires de Michelin de s’exprimer dans de bonnes conditions sportives et toujours en sécurité.

Au fil de l’évolution du rallye, et alors que chaque pilote devait gérer sa dotation de gommes, des stratégies différentes sont alors apparues, et c’est le MICHELIN LTX Force M6 et sa gomme medium qui ont le plus souvent été sélectionné. Ce qui a permis à l’ensemble du plateau de profiter de l’excellente polyvalence de cette enveloppe qui sait trouver le bon compromis entre adhérence, résistance à l’usure usure, robustesse de ses flancs et performance pure.

Recevez nos informations par email