Le Rallye du Portugal 2019 vient de s’achever sur la victoire d’Ott Tänak et de Martin Järveoja, sur la Toyota Yaris WRC n°8 du Toyota Gazoo Racing WRT. L’équipage estonien aura dominé l’épreuve au long de ces trois journées de course, après en avoir pris le contrôle dès la troisième des vingt spéciales qui la composent. Si les qualités des hommes ont été fondamentales, celles de la machine et de ses pneumatiques ont aussi revêtu un rôle crucial dans ce résultat. Rapide et fiable sur les très difficiles pistes portugaises, la Toyota Yaris WRC a pu exprimer son plein potentiel grâce notamment à des choix pertinents en matière de pneumatiques, selon les recommandations des Conseillers Techniques d’Ecurie Michelin, et bien entendu de la stratégie du pilote, ce dernier ayant toujours le dernier mot sur le sujet.

Le Rallye du Portugal 2019 a été fidèle à l’image d’épreuve très exigeante que l’on en avait avant la course, avec des boucles de spéciales à la surface parfois très hétérogènes. Des pistes d’abord recouvertes de terre sablonneuse, jonchées de cailloux roulants, pour après se transformer en chemins de pierres enchâssées à la surface agressive pour les deuxièmes passages… autant de situations différentes qui sont succédées dans l’espace des 80 kilomètres chronométrés dont chaque demi-journée de course se composait.

Quand l’on rajoute à ce « cocktail de surfaces » les fortes températures du week-end (fréquemment au-delà de 30°C dans l’air), on comprend alors facilement que mettre en oeuvre la bonne stratégie des pneumatiques était cruciale. Au Portugal, le manufacturier français proposait aux pilotes des pneus au mélange de gommes dures, les MICHELIN LTX Force H4, et ceux à la bande de roulement medium, les MICHELIN LTX Force M6.

Parfois panachées, ces deux montures ont permis de répondre avec efficacité à tous les cas de figure, ainsi que de s’adapter aux changements d’adhérence entre le premier passage en spéciale, le matin, et celui de l’après-midi. Tout en choisissant des montes différentes, les équipages ont privilégié une stratégie à cinq pneus, qui permet d’économiser du poids.

Recevez nos informations par email