La deuxième place au Rallye d’Espagne, que Michelin a remporté aujourd’hui pour la 19ème fois avec Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 Coupé WRC), a permis à Ott Tänak et Martin Järveoja (Toyota Yaris WRC) de coiffer leurs premières couronnes de Champion du Monde. Au fil de la saison FIA WRC 2019 et lors d’une épreuve catalane gérée de façon magistrale et scellé par un chrono exceptionnel dans la Power Stage, les deux Estoniens âgés de 32 ans ont confirmé avec maturité le grand potentiel déjà montré lors des saisons précédentes au sein du Toyota Gazoo Racing WRT.
En inscrivant son nom dans l’histoire du Championnat du Monde des Rallyes, Ott Tänak met aussi fin à une longue série de 15 saisons dominées par des pilotes français, d’abord Sébastien Loeb, avec ses 9 titres, puis Sébastien Ogier, avec 6 titres.
Auteurs de six victoires cette saison, Ott Tänak et Martin Järveoja ont remporté des épreuves aussi diverses que les rallyes de Suède, Chili, Argentine, Finlande, Allemagne ou Grande-Bretagne, et ont démontré dans chaque occasion leur performance sur des surfaces très diverses. Une polyvalence dont ils ont une fois de plus fait preuve ce week-end, en Espagne, où le premier jour s’est déroulé sur la terre, tandis que les deux suivants se sont disputés sur l’asphalte.
Si le constructeur Toyota a décroché le titre en FIA WRC à la fin de la saison 2018, le dernier pilote à avoir remporté le Championnat du Monde des Rallyes au volant d’une voiture de la marque est le français Didier Auriol, accompagné de son copilote Bernard Occelli. C’était lors de la saison 1994, et les deux hommes occupaient alors l’habitacle d’une Toyota Celica Turbo 4 WD elle aussi équipée de pneus Michelin.

Recevez nos informations par email