L’édition 2019 du Tour de Corse vient de se terminer sous le soleil de Calvi, après trois jours intensifs de course. La météo a toujours été ensoleillée et sans précipitation, alors que la présence de neige avait été relevée sur certains tronçons de spéciale en début de semaine.

 

Alors que l’allocation pneumatique permettait l’utilisation de deux crans de gomme – dur et tendre – les pilotes du WRC ont plébiscité les MICHELIN Pilot Sport H5 à gomme dure. En WRC2, ce sont les MICHELIN Pilot Sport RH3 qui ont été les plus utilisés, même si on a pu voir quelques stratégies différentes lors de la première journée, où certains des concurrents ont inclus dans leur package jusqu’à deux pneus MICHELIN Pilot Sport RS (gomme tendre).
Le Tour de Corse 2019 adoptait un nouvel itinéraire – seules deux spéciales de l’édition précédente avaient été conservées. Le parc d’assistance était toujours localisé à côté de l’aéroport de Bastia, mais les étapes ont conduit pour la première fois les concurrents vers Porto-Vecchio alors que l’arrivée a été donnée à Calvi, le dimanche en début d’après-midi. D’une longueur totale de 1 194,06 km, dont 347,51 chronométrés, le Tour de Corse 2019 a été découpé en 14 spéciales, dont la plus longue, Castagniccia (47,18 km) a été parcourue à deux reprises le samedi. Un défi qui a été parfaitement relevé par les pneus Michelin, qui ont démontré un haut niveau de performance, allié à une longévité exemplaire, tout au long du rallye.

Recevez nos informations par email