La 37ème édition du Rallye d’Allemagne vient de se terminer sur la victoire d’Ott Tänak et de son copilote Martin Järveoja, à bord de leur Toyota Yaris WRC. Une épreuve dont ils ont pris la tête dès la 4ème spéciale, le vendredi matin, et qu’ils n’ont plus lâchée jusqu’à la ligne d’arrivée. En confiance avec sa voiture et avec ses pneus, lesquels lui ont apporté robustesse et adhérence sur tous types de revêtements, le pilote estonien devance sur le podium deux autres Toyota Yaris WRC, à bord desquelles on trouve d’une part Kris Meeke et Sebastian Marshall, et d’une autre Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila. Comme toutes les écuries engagées dans la catégorie reine du Championnat du Monde des Rallyes, le team Toyota Gazoo Racing WRT a choisi Michelin comme partenaire pneumatique.

 

Le Rallye d’Allemagne, 10ème manche de la saison, était la troisième épreuve asphalte du calendrier. Mais il était le seul à proposer aux concurrents des portions tantôt recouvertes d’un bitume classique, et tantôt d’un béton rugueux, mais aussi des routes au profil très varié, souvent étroites et bordées de pierres saillantes. Le point d’orgue du rallye a alors été la longue spéciale de Panzerplatte (41,17 km), dans le camp militaire de Baumholder, où plusieurs faits de course sont survenus le samedi après-midi.

 

Avec 1 160,35 km de distance totale, et 343,95 km découpés en 19 spéciales, les concurrents du rallye d’Allemagne ont bénéficié d’une météo sereine et stable, avec un temps ensoleillé et chaud en journée.

Recevez nos informations par email