l’image d’une saison FIA WEC 2019/2020 fortement impactée par la crise de la Covid-19 et dont a découlé une pause de plusieurs mois, un profond remaniement du calendrier et le respect de protocoles sanitaires stricts, les 8 Heures de Bahreïn 2020 se sont déroulées ce week-end dans une ambiance sereine. Un laboratoire de test, implanté dans l’enceinte du circuit, a permis à l’ensemble du paddock de vérifier sa condition sanitaire au besoin, en bénéficiant de temps de réponse très courts. L’événement a aussi été affecté par le décès du Premier Ministre du Royaume, Prince Khalifa bin Salman Al Khalifa car, en lui payant tribut, les autorités locales ont annulé toutes les courses de support initialement prévues.

 

En raison d’un manque de compétition durant le week-end et du vent soufflant sans cesse avant la course, les 8 Heures de Bahreïn 2020 se sont tenues sur une piste lente (en qualifications, les LM P2 étaient en moyenne 2s moins vite qu’en 2019) et glissante, qui a soumis les pneumatiques à une rude épreuve.

 

La constance des pneus a donc été la clé de voute de cette finale du Championnat du Monde d’Endurance 2019/2020.

Recevez nos informations par email