Le Circuit de Spa-Francorchamps, dit le « Toboggan des Ardennes », et le Nürburgring, dit le « Green Hell » (Enfer vert). Deux circuits historiques et plébiscités par les pilotes, séparés par seulement 100 kilomètres d’une épaisse forêt, situés au coeur de massifs montagneux (les Ardennes pour Spa-Francorchamps, l’Eifel pour le Nürburgring). Une position qui les expose aux caprices de la météo, comme l’ont bien démontré ce samedi les TOTAL 6 Heures de Spa-Francorchamps ! En effet, la septième manche de la Super Saison FIA WEC 2018/2019 s’est déroulée par des conditions hivernales et, pendant de longs moments, même sous la neige. Pendant six heures, le « Toboggan des Ardennes » s’est donc transformé en « White Hell » (Enfer blanc) pour les pilotes.

Et si certains pouvaient s’interroger sur la capacité des pneus Michelin à faire face à ces conditions dantesques, par des températures qui sont descendues jusqu’à 1°C à cause de cette queue d’hiver sibérien, le manufacturier français n’a pas tremblé. Ses gammes des pneus Endurance slick et pluie ont assuré la sécurité aux pilotes et le spectacle au public.

Recevez nos informations par email