Michelin a signé une série de records ce week-end en FIA WEC avec sa nouvelle gamme de pneumatiques Endurance, à l’occasion des 4 Heures de Silverstone (Angleterre). C’est la Toyota TS050 Hybrid n°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) qui a remporté la course, après avoir pris le départ de la pole position. Mike Conway et Kamui Kobayashi avaient en effet dominé les qualifications du samedi avec un temps moyen de 1:36.015 : un chrono huit dixièmes plus rapide qu’en 2018 par des conditions comparables. Une amélioration générale des temps au tour qui est arrivée à son paroxysme en catégorie LMP2, quand l’Oreca 07 – Gibson n°29 de l’équipe Racing Team Nederland (Van Eerd/Van der Garde/Van Uitert) a figé le chrono sur 1:40.948 en qualification, c’est-à-dire près de 4 secondes mieux que la pole 2018, obtenue par une voiture identique gérée par l’équipe TDS Racing.

De la même façon qu’en qualification, en course les temps au tour ont été meilleurs qu’en 2018. Le tour le plus rapide, le 8ème, a été bouclé par Mike Conway sur Toyota en 1:37.289, c’est-à-dire environ 2.3 secondes mieux que celui de Kamui Kobayashi en 2018, à voiture identique.

Rappelons que la surface de la piste était déjà nouvelle lors des 6 Heures de Silverstone 2018, même si elle a été refaite depuis et sa meilleure régularité participe aux progrès mesurés.

Ce week-end, Michelin avait apporté en Angleterre sa nouvelle gamme de pneumatiques Endurance 2019/2020, développée durant l’intersaison par les ingénieurs de Michelin Motorsport, en collaboration avec les constructeurs et les équipes engagés, pour accompagner les progrès technologiques réalisés sur les voitures, mais aussi répondre aux contraintes imposées par le nouveau calendrier.

Recevez nos informations par email