Des innovations technologiques majeures depuis 2014

Au cours des six premières saisons, Michelin a utilisé la Formula E comme un formidable laboratoire d’innovation, en développant pour cette discipline trois générations du pneu MICHELIN Pilot Sport. Reconnu pour sa longévité et sa polyvalence, le pneu MICHELIN Pilot Sport EV s’est montré révolutionnaire pour ses qualités mais également par la forte réduction de la quantité d’enveloppes nécessaires au bon déroulement des courses. Perfectionné en début de saison 2016/2017, le MICHELIN Pilot Sport EV2, dans sa version évoluée, a bénéficié notamment d’une forte amélioration de son efficacité énergétique. Aujourd’hui, Michelin fournit depuis deux saisons l’ensemble des équipes avec un pneumatique allégé. Cette troisième génération du MICHELIN Pilot Sport pour la Formula E permet d’économiser plus de 9kg de matières premières par train de pneus par rapport au modèle initial. Le tout en gardant intactes les performances, la durée d’utilisation et l’efficacité énergétiques. Autant d’avancées technologiques que Michelin intègre d’ores et déjà dans ses pneumatiques de série.

Par ailleurs, l’utilisation pour la première fois en compétition de pneus 18 pouces de diamètre, plus proche de la série, a également facilité le transfert technologique des innovations aux pneus Michelin pour la route. Un exemple bientôt suivi par d’autres disciplines sportives, comme la Formule 1.

 

Pour Michelin, compétition sportive et mobilité durable sont indissociables

Michelin poursuit sa vision stratégique du « tout durable » à travers la compétition sportive. A ce titre, le Groupe développe de nombreuses innovations dans le cadre d’autres programmes ambitieux et orientés vers la mobilité du futur, comme par exemple « MissionH24 », un projet visant l’introduction de l’hydrogène en Endurance, et MotoE, un championnat de moto 100% électriques organisé dans le cadre du MotoGP.

« Michelin est fier d’avoir été pionnier en tant que partenaire fondateur du Championnat FIA de Formula E », souligne Matthieu Bonardel, directeur de Michelin Motorsport. « Nous avons contribué à la réussite de la discipline, qui compte aujourd’hui sur l’engagement de dix constructeurs automobiles. Nous resterons pleinement engagés en Formula E jusqu’à 2022. Parallèlement, Michelin continuera à développer ses partenariats pour démontrer que compétition sportive et mobilité durable sont indissociables. »

Recevez nos informations par email