Quand on découvre l’affiche de l’EICMA 2019, qui rend hommage à Leonard de Vinci avec pour signature « Revolutionary Motion » et tout ce qu’elle porte en force novatrice ou en capacité à innover, nous ne pouvons que nous interroger sur ce que sera la mobilité de demain.

 

Un enjeu que nous nous devons de préparer. Une mobilité en pleine mutation, parfois même en révolution qui se doit d’être plus sûre, plus respectueuse de l’environnement et plus accessible. Ce n’est pas un phénomène de mode, c’est un impératif. C’est ainsi que Michelin voit ce futur. La division deux-roues s’inscrit pleinement dans cette stratégie.

 

Les pneus pour deux-roues sont un secteur d’avenir dans lequel Michelin continue toujours d’investir, d’innover et de se renforcer comme il vient de le faire, il y a quelques mois, avec l’acquisition de Multistrada, un acteur majeur de l’industrie pneumatique. Si les ventes de pneus motos et scooters MICHELIN ont été multipliées par deux ces cinq dernières années, elles devraient encore être doublées les cinq prochaines années.

 

Etre parmi les leader d’une mobilité plus sûre, plus propre, plus accessible et plus efficiente, c’est aussi travailler sur les matières premières. Dans 30 ans, jusqu’à 80% des matériaux utilisés par le Groupe pour ses pneumatiques seront des matériaux durables, c’est-à-dire renouvelables ou recyclés.

 

Lorsque l’on considère la mobilité et notamment la mobilité urbaine, il est assez fascinant de voir la vitesse à laquelle elle se transforme. Elle apporte aux citadins des façons de se déplacer auxquelles personne n’aurait pensé il y a quelques années seulement. Les usages évoluent et les modes d’accession avec eux.

 

La capacité du groupe Michelin à s’adapter aux transformations du monde de la mobilité a été souvent démontrée depuis 130 ans. Une transformation qui passe de plus en plus par l’association avec d’autres acteurs de la mobilité. C’est ainsi que des partenariats avec des flottes de motos électriques, de vélos ou d’acteurs comme Hertz Ride, sont initiés.

 

De même, les partenariats avec les constructeurs permettent à Michelin d’être partie prenante dans le développement des nouvelles motos dès les premières phases d’étude. Ils démontrent la capacité d’innovation et la relation de confiance que Michelin a construit, partout dans le monde, avec les plus grandes marques telles que BMW, Honda, Harley-Davidson, Piaggio, KTM, Yamaha et bien d’autres.

 

Lorsque le spectre de la mobilité s’élargit, Michelin se doit d’en couvrir tous les aspects avec le même engagement. C’est ainsi que Michelin s’investit dans les disciplines les plus exigeantes et novatrices de la planète moto comme le MotoGP™ ou la MotoE™. Il s’agit de repousser sans cesse les limites de la performance. Les passerelles entre la compétition et la route sont étroites et la compétition est utilisée comme un laboratoire unique et un véritable accélérateur de l’innovation.

 

Pour toutes ces raisons, les nouveautés 2020 au  nombre de neuf, sont sans précédent. A elles seules, elles représentent 25% des ventes de Michelin.

Recevez nos informations par email