La démarche exploratoire, Matmut Connect Auto, initiée en 2018, visant à œuvrer à la réduction des accidents de la route, s’intensifie cette année. D’une première phase regroupant 2 000 assurés choisissant de bénéficier de conseils de conduite personnalisés, l’expérimentation s’élargit à 10 000 automobilistes. Grâce à un tout nouveau boitier solaire de télématique sur le véhicule et une application dédiée, l’expérimentation souhaite observer et mesurer la corrélation entre scores de conduite et sinistralité.

Les sociétaires de la Matmut au cœur d’un dispositif de prévention des risques routiers

« Rendre la route plus sûre », c’est l’ambition du groupe Matmut et de son partenaire Michelin depuis le lancement en avril 2018 de Matmut Connect Auto. Acteur engagé de la lutte contre l’insécurité routière, le groupe Matmut assure aujourd’hui plus de 2,8 millions de véhicules en France.

C’est donc naturellement qu’il s’est tourné vers Michelin, leader de la mobilité durable, et qui contribue au partenariat avec l’apport de DDI (Driving Data to Intelligence). Créée en 2015, l’offre DDI repose sur la captation, le traitement et l’analyse des données de conduite. DDI anime également une communauté de conducteurs volontaires engagés au profit de l’amélioration de la sécurité routière : la Better Driving Community.

Une deuxième phase du partenariat afin d’affiner les résultats sur un échantillon plus large d’assurés volontaires du Groupe Matmut, passant de 2 000 à 10 000 automobilistes.*

L’expérience, construite autour de la technologie et l’expertise de DDI, repose sur un boîtier connecté captant des données précises sur la conduite, et une application mobile restituant un score et des conseils personnalisés à l’assuré. Trois indicateurs principaux sont analysés : l’allure, l’anticipation et l’adaptabilité du conducteur.

Cette nouvelle étape de l’expérience vise à confronter les modèles établis lors de la première phase à davantage de situations de conduite, d’améliorer encore le diagnostic de conduite mis à disposition des sociétaires du groupe Matmut et prodiguer des conseils aux meilleurs moments si la conduite se dégrade. Le but étant d’œuvrer concrètement en faveur de la réduction des accidents de la route.

Pour ce faire, la deuxième phase étendue en nombre d’automobilistes, bénéficie d’une nouvelle technologie de boitier solaire, plus facile à installer et bénéficiant d’une autonomie importante. Tous les véhicules sont ainsi éligibles à l’expérience. Les assurés bénéficient également d’une application qui évolue. Enrichis des enseignements de la première phase, les scores de conduite sont affinés, simplifiés et rendus plus lisibles. Les conseils de l’application couvrent plus de contextes et de situations de conduite et deviennent plus personnalisés et engageants avec Le développement de notifications.

Notre partenariat avec le groupe Michelin valorise des éléments essentiels de l’identité du groupe Matmut. La prévention des risques fait partie de notre chaîne de valeur. Dans la phase 2 de Matmut Connect Auto, il s’agit d’aller encore plus loin dans l’analyse de la corrélation entre les scores de conduite, induits par les comportements au volant, les conseils prodigués et la sinistralité.
Olivier Requin, Directeur Général Adjoint Assurance IARD du Groupe Matmut
Matmut Connect Auto rassemble le groupe Michelin et le groupe Matmut autour d’une même mission, au cœur de nos valeurs respectives : garantir la sécurité des automobilistes. Avec cette nouvelle phase, nous renforçons avec Matmut, un partenariat évolutif et innovant. Cette expérience est une formidable opportunité d’aller plus loin dans la compréhension des comportements de conduite. Notre objectif est de réduire les risques routiers et de tendre vers une mobilité toujours plus sûre.
Sophie Foucque, Directrice Générale de DDI a quant à elle indiqué

Recevez nos informations par email