1er trimestre 2019 : Dans des marchés difficiles, Michelin annonce des ventes de 5,8 milliards d’€, en croissance de 9,3 % à parités constantes, portées par un prix-mix robuste et la forte contribution des activités nouvellement acquises. Guidance 2019 confirmée.

 

  • Dans des marchés difficiles, le Groupe affiche une bonne résistance, avec des volumes en léger recul (- 0,5%) au premier trimestre :
    • Tourisme camionnette : dans un environnement fortement affecté par le recul de la demande Première monte et des marchés Remplacement en retrait en Europe, le Groupe maintient ses parts de marchés.
    • Poids lourd : dans des marchés en léger retrait comme attendu, poursuite de la croissance des volumes tirée en partie par le développement des offres services et solutions.
    • Spécialités : maintien des ambitions de croissance en 2019, malgré un premier trimestre affecté par des problèmes logistiques pour les pneus miniers et la priorité donnée à la rentabilité en Première monte pour les activités Hors la route.
  • Effet prix mix robuste (+ 2,0 %), porté par un pilotage prix toujours rigoureux, traduisant la force de la marque MICHELIN et la poursuite de l’enrichissement du mix.
  • Forte contribution des activités récemment acquises (Fenner et Camso) et intégration conforme au plan de marche.
  • Acquisition de Multistrada, acteur majeur de l’industrie pneumatique en Indonésie.
  • Effet parités favorable (+ 2,0 %).

 

Dans des marchés difficiles, l’exposition du Groupe à différents secteurs de l’économie permet une fois encore de démontrer sa résilience et de confirmer sa guidance 2019. Les ventes du premier trimestre reflètent aussi l’apport majeur de nos récentes acquisitions Camso et Fenner.
Jean-Dominique Senard, Président

Guidance 2019 confirmée

En 2019, les marchés Tourisme camionnette devraient afficher une évolution contrastée, avec une croissance modérée en Remplacement et un recul en Première monte. Les marchés des pneumatiques Poids lourd sont attendus en léger recul. Les marchés Minier, Avion et Deux roues devraient rester dynamiques. Sur la base des parités monétaires d’avril 2019, l’effet de change attendu sur le Résultat Opérationnel des Secteurs serait légèrement favorable. L’impact matières premières retenu à ce jour est négatif d’environ 100 millions €, essentiellement sur le premier semestre.
Dans cet environnement, Michelin confirme ses objectifs pour 2019 : une croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, un Résultat Opérationnel des Secteurs supérieur à celui de 2018 hors effet de change, au-delà de la contribution additionnelle de Camso et Fenner estimée à 150 millions d’€. La génération d’un cash-flow libre structurel est attendue supérieure à 1,45 milliard d’€*.

* Dont 150 millions dus à l’application de la norme IFRS16

Recevez nos informations par email