• En 2020, le Groupe s’est donné comme priorités la protection de ses employés et la continuité de ses activités, tout en apportant son soutien aux communautés avec lesquelles il interagit.
  • Dans des marchés en très fort retrait sur l’année, le ROS* s’établit à 1 878 millions € en baisse de 37 %, caractérisée par :
    • la crise Covid-19, avec un effet volume de -1 703 millions € dû à la baisse des volumes de 14 % et à la sous-absorption des frais fixes des usines, ainsi que des charges spécifiques de protection de l’ordre de 98 millions € ;
    • la gestion rigoureuse du prix-mix (+ 1,2 %), dans un contexte de baisse des prix des matières premières ;
    • la réduction des SG&A de 240 millions €.
  • Le cash-flow libre structurel** s’élève à 2 milliards €, grâce à une gestion rigoureuse de la trésorerie au cours de la crise et à un niveau de stocks exceptionnellement bas en fin d’année en raison de la reprise soutenue de la demande au deuxième semestre.
    • Le ratio d’endettement s’établit à 28 % à fin 2020, en progrès de 11 points par rapport à 2019.
  • Le Groupe poursuit le déploiement de sa stratégie :
    • l’intégration des sociétés acquises se déroule comme prévu, dégageant 55 millions € de synergies supplémentaires en 2020 ; le montant des synergies s’élève ainsi à 81 millions € sur un rythme annuel ;
    • le Groupe développe ses activités dans les nouveaux domaines de croissance, en investissant dans l’impression 3D métal, l’hydrogène et plus récemment dans de nouvelles technologies de recyclage.
  •  Résultat net de 625 millions € en baisse de 1 105 millions € et proposition d’un dividende de 2,30 € par action.

 

Dans cette crise sanitaire et économique majeure, je tiens avant tout à remercier les équipes Michelin pour leur mobilisation. Ensemble, nous faisons face ; ensemble nous travaillons à protéger chacun, le Groupe, et nos activités. Nous continuons également à soutenir nos fournisseurs, nos clients et toutes nos communautés à travers le monde. Dans ce contexte incertain, le Groupe poursuit ses efforts de compétitivité et continue d’orienter sa production vers les pneus haut de gamme et de spécialité, tout en accélérant son développement dans les matériaux de haute technologie et les offres de services & solutions.
Florent Menegaux, Président du groupe Michelin

Perspectives 2021

En 2021, dans un contexte qui reste encore très incertain avec les évolutions de la crise sanitaire, les marchés Tourisme camionnette devraient afficher une hausse comprise entre 6 % et 10 % sur l’année, les marchés Poids lourd une reprise entre 4 % et 8 % et les marchés des Activités de spécialités une hausse comprise entre 8 % et 12 %.

Dans ce scénario marché, hors nouvel effet systémique lié à la Covid-19***, Michelin a pour objectif un résultat opérationnel des secteurs annuel supérieur à 2,5 milliards € à parités constantes et un cash-flow libre structurel d’environ 1 milliard €.

*ROS : Résultat Opérationnel des Secteurs

**Cash-flow libre structurel : cash-flow libre avant acquisitions, ajusté de l’effet de la variation des cours de matières premières sur les comptes clients, les comptes fournisseurs et les stocks.

***Des perturbations graves de la supply chain ou des mesures de restriction de la mobilité qui aboutiraient à une chute importante des marchés pneumatiques.

Recevez nos informations par email