Michelin annonce des ventes nettes de 16 142 millions d’euros, 
en hausse de 6 % par rapport aux neuf premiers mois de 2011.

 

  • Marchés faibles dans les pays matures dans un contexte macro-économique défavorable, notamment en Europe.
  • Volumes de ventes en retrait de 6,7 %, conformément aux attentes, par rapport à des bases de comparaison désormais plus favorables.
  • Stabilité des tonnages vendus depuis le 4ème trimestre 2011.
  • Maintien d’un effet prix-mix toujours positif, compte tenu des ajustements contractuels intervenus au 1er juillet, notamment dans les activités de Génie civil.

Perspectives pour 2012

Dans ce contexte, Michelin confirme son objectif pour l’ensemble de l’année 2012 d’un résultat opérationnel avant éléments non récurrents en nette hausse, avec des volumes annuels en retrait de l’ordre de 5 % et un effet favorable des matières premières de 200 à 300 millions d’euros au second semestre.

Prenant en compte des investissements de l’ordre de 2 milliards d’euros sur l’année et avant impact de la cession d’un ensemble immobilier à Paris, le Groupe envisage désormais un cash flow libre positif 400 à 500 millions d’euros.

Recevez nos informations par email