Michelin et ses équipes engagées en IMSA WeatherTech SportsCar Championship ont enduré une 57e édition du Rolex 24 à Daytona à la fois difficile et pleine de rebondissements. Cette première course en tant que Manufacturier Officiel de l’IMSA a permis de démontrer le potentiel, tant en termes de performances que de ressources, de Michelin malgré des conditions météorologiques extrêmes.

 

Le doublé d’Alonso avec Michelin sur des courses de 24 heures

Fernando Alonso compte désormais deux victoires sur des courses de 24 heures après s’être imposé au Mans en juin dernier, déjà avec des pneumatiques Michelin.
« Il a fallu survivre malgré ces conditions », raconte Alonso. « Ce n’était plus une question de performances, il fallait rester sur la piste et assurer. Je pense que les pneus Michelin ont été parfaits jusqu’au bout.
Sur le sec, nous avons fait des temps qui n’avaient encore jamais été réalisés à Daytona. La Mazda a même signé le record du tour en qualifications. Les pneus ont été mis à contribution et ils ont parfaitement répondu à nos attentes.
Sur le mouillé, avec des conditions extrêmes, nous avons été en mesure de rouler sous drapeau vert durant beaucoup de tours. C’est une grande évolution par rapport à l’an passé. Je crois que nous pouvons être satisfaits des Michelin. »

Recevez nos informations par email