Ce week-end la Formula E se rendait pour la quatrième année consécutive sur le circuit Moulay El Hassan de Marrakech. Ce long tracé – l’un des plus conséquents de la saison avec une distance à parcourir de 2,971 m – est composé d’une partie permanente, mais emprunte également des voies de circulation d’ordinaire ouvertes au public, et plus particulièrement l’avenue Mohamed VI et la Route de l’Ouraki.

 

Cela fait de lui un circuit semi-permanent mais urbain, et un cas isolé dans la saison. Comportant 12 virages et présentant des sols à l’adhérence variable, il présentait des défis que les pneumatiques MICHELIN Pilot Sport spécifiques à la discipline avaient déjà relevé l’année dernière par des températures plus fraîches. Organisée cette fois-ci six semaines plus tard dans la saison, c’est en revanche par une météo plus douce – plus de 20°C- qu’a eu lieu la course. Cette dernière est très appréciée des pilotes pour le caractère rapide de sa piste, qui offre des opportunités de dépassement et généralement un beau spectacle. C’est effectivement un très bel événement auquel ont pu assister les fans de sport automobile, nombreux au Maroc, lesquels ont même pu profiter de trois jours d’activités entre la première séance d’essais libres, avancée du samedi matin au vendredi après-midi (pour des questions de luminosité), la journée de course en elle-même et le rookie test qui s’est tenu le dimanche, en présence de 24 pilotes non titulaires.

Recevez nos informations par email