L’Autódromo Hermanos Rodríguez de Mexico City accueillait ce samedi 16 février le Championnat ABB FIA-Formula E pour la 4ème année consécutive.

 

C’était en revanche la première fois que les nouvelles monoplaces, les « Gen2 » y posaient leurs roues, équipées des nouveaux pneumatiques MICHELIN Pilot Sport, apparus eux aussi en début de saison. Après les records établis trois semaines plus tôt à Santiago du Chili, où plusieurs pilotes ont réalisé l’ensemble de la journée de course avec un seul train de pneus (deux sont autorisés par le règlement) alors que la température au sol a dépassé 60°C au moment du départ, les équipes de Michelin étaient confiantes en abordant le tracé mexicain bien que celui-ci présente d’autres enjeux.

Long de 2,092 km pour 18 virages, le circuit de Mexico mixe parties lentes et rapides, avec une très grande ligne droite devant les stands et une incursion au milieu d’un stade base-ball, endroit à la fois stratégique et délicat à négocier compte tenu du caractère sale et peu adhérent de la piste à cet endroit. En outre, même s’il s’agit en partie d’un circuit permanent, et donc très large par endroit, il figure parmi les tracés les plus difficiles en termes de dépassement, car les changements d’adhérence les plus importants surviennent justement aux endroits les plus propices.

Recevez nos informations par email