Le Championnat FIA de Formula E 2019-2020 vient de s’achever après une série de six courses sur les pistes de l’aéroport historique Tempelhof de Berlin. Six E-Prix en seulement neuf jours, organisés pour conclure une saison démarrée fin 2019 à Riyad (Arabie Saoudite) et passé ensuite successivement en 2020 par Santiago du Chili (Chili), Mexico City (Mexico) et Marrakech (Maroc), avant de prendre une longue pause à cause de la pandémie du Covid-19.
Cette fin de saison très intense a mis à l’épreuve l’ensemble des équipes, qui ont relevé le défi avec brio, et a finalement permis à Antonio Felix Da Costa et à son équipe DS Techeetah, partenaires de Michelin, de décrocher les titres Pilotes et Constructeurs. Pour Michelin Motorsport, cette séquence ambitieuse a demandé des efforts inédits et un centre technique et logistique a élu domicile dans la capitale allemande dès la fin du mois de juillet.
« Compte tenu du contexte sanitaire et des règles locales, notre équipe est restée la même que pour un seul E-Prix, c’est-à-dire six monteurs, alors que nous avons accompagné nos partenaires durant six épreuves en Formula E et sept en Jaguar I-Pace eTrophy ! », souligne Jérôme Mondain, manager de Michelin en Formula E. « Les femmes et les hommes de Michelin Motorsport ont alors monté, équilibré, gonflé et démonté 1 300 pneus. Sur une période aussi courte, c’est un véritable challenge brillamment réussi par notre équipe, que je tiens à féliciter pour son engagement et la performance fournie. Nous avons souhaité documenter ce travail exceptionnel, pour le partager avec les fans à travers de vidéos publiées sur les réseaux sociaux de Michelin. »
Pour les deux derniers E-Prix de la saison, les organisateurs du championnat avaient dessiné un circuit inédit, dont la longueur a été portée à 2 505 m contre 2 355 m précédemment, et agrémenté de 16 virages au lieu de 10 habituellement. « Les virages qui ont été ajoutés sont lents, et ont davantage sollicité nos pneus en motricité », continue Jérôme Mondain. « La décision d’abaisser la pression minimale de 1.4 à 1.3 bar, que nous avions prise avec la FIA à l’issue des deux premiers E-Prix, a alors été bénéfique pour les pilotes et le spectacle. Pendant les deux courses qui viennent de se dérouler, ils ont pu compter sur des pneus encore plus constants, notamment lors des nombreuses relances exigées par ce tracé inédit. Indéniablement, c’est aussi grâce la qualité de nos pneus que le spectacle de cette fin de saison exceptionnelle a été aussi intense. » Il convient également de souligner que le MICHELIN Pilot Sport destinée à la Formula E est un pneu adapté à tous les circuits et taillé pour toutes les conditions météorologiques, quelles que soient les températures de l’air, du sol, ou le taux d’humidité.

Il est aussi le seul pneu de compétition pour monoplace à être capable de rouler sur sol sec ou humide, comme nous avons par exemple pu le constater lors du 4e E-Prix de Berlin, quand une averse est venue pimenter les débats en milieu de course. Il est alors important de noter que les temps au tour sur le mouillé ont été les même que sur le sec.
Mais le MICHELIN Pilot Sport est aussi un pneu capable de rouler par plus de 60°C au sol, comme par exemple la saison dernière à Santiago du Chili, ou par 5°C comme cela est arrivé quelques semaines plus tard lors de la première séance d’essais libres à Marrakech (Maroc). La capacité de ce pneu à être sûr et performant sur tous types de surface et par tous les temps a été une nouvelle fois cette saison saluée par l’ensemble des pilotes.
Fruit de cinq années de recherche, le MICHELIN Pilot Sport pour la Formula E est aussi un champion d’efficacité énergétique, grâce à sa faible résistance à l’avancement, en plus d’être vertueux grâce à une masse réduite de 9 kg par train de pneus par rapport à la première version, lancée en 2013 et déjà considérée légère.
La course du mercredi 12 août a été remportée par Oliver Rowland (Nissan e.dams), suivi de Robin Frijns (Envision Virgin Racing) et René Rast (Audi Sport Abt Schaeffler), tandis que la finale du 13 août a vu le Mercedes-Benz EQ Formula E Team signer le doublé grâce à Stoffel Vandoorne et Nyck De Vries. Sébastien Buemi (Nissan e.dams) complète le podium.
Le Championnat Jaguar I-Pace eTrophy, dont toutes les voitures sont équipées de pneus Michelin, a quant à lui été remporté par le pilote Néo-Zélandais Simon Evans, de l’écurie Asia New-Zealand.
Selon le programme actuel, la prochaine saison du Championnat ABB FIA Formula E démarrera le 16 janvier 2021, à Santiago du Chili.

MICHELIN Pilot Sport pour la Formula E : le premier pneu connecté du sport automobile

Michelin a introduit en Formula E pour la première fois cette saison un pneumatique connecté, le MICHELIN Pilot Sport équipé de système Michelin Track Connect. Il s’agit d’une innovation qui s’inscrit dans la stratégie de développement du Groupe, qui commercialise d’ores et déjà une solution Michelin Track Connect pour les passionnés de « Track Days ».
La volonté de Michelin est d’étendre à la grande série les bénéfices des technologies digitales appliquées aux pneumatiques, afin de fournir à la voiture et à son conducteur des informations utiles notamment pour améliorer la sécurité et l’efficacité énergétique.
La solution connectée Michelin Track Connect pour la Formula E permet de vérifier de façon automatique et fiable la pression des pneumatiques, à froid comme à chaud, durant les journées de course.
Destinée à répondre aux demandes de la FIA, qui l’a inscrite au règlement du championnat, elle comble également les attentes des écuries et du promoteur de la Formula E. La solution connectée Michelin Track Connect pour la Formula E utilise un capteur conçu et développé par Michelin, qui est inséré dans un conteneur spécifique à l’intérieur du MICHELIN Pilot Sport.

Ce capteur envoie au récepteur des informations cryptées auxquelles Michelin et la FIA ont accès, ce qui préserve la confidentialité des données et permet à la FIA de vérifier les pressions minimales requises. Cela apporte un gain de temps et une tranquillité d’esprit pour les équipes ainsi qu’une fluidité d’exécution du planning de course.

Recevez nos informations par email