L’Assemblée générale mixte des actionnaires de Michelin s’est tenue ce jour à
Clermont-Ferrand, sous la présidence de Florent Menegaux, Président de la Gérance, à huis-clos afin de protéger la santé et la sécurité de tous dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. Les votes ont été exprimés à distance et l’événement a été diffusé en direct sur le site
ag2020.michelin.com.

 

Les résolutions proposées au vote des actionnaires ont toutes été approuvées, notamment :

  • le versement d’un dividende de 2,00 € par action, payable en numéraire dès le 3 juillet 2020,
  • le vote favorable sur les éléments de la rémunération des Gérants, Messieurs Florent Menegaux et Yves Chapot, ainsi que celle du Président du Conseil de Surveillance, Monsieur Michel Rollier ;
  • le renouvellement des mandats de membre du Conseil de Surveillance de Madame Anne-Sophie de la Bigne et de Monsieur Jean-Pierre Duprieu pour une durée de quatre ans (exercice clos au 31 décembre 2023) ;
  • la nomination de Monsieur Patrick de La Chevardière en qualité de membre du Conseil de Surveillance pour une durée de quatre ans (exercice clos au 31 décembre 2023) ;
  • la modification des statuts de la Société permettant la future désignation de jusqu’à deux membres représentant les salariés au sein du Conseil de Surveillance ;
  • le renouvellement des autorisations financières.

 

Retrouvez l’intégralité du discours stratégique de Florent Menegaux, les présentations, le résultat des votes des résolutions et la retransmission de l’Assemblée générale dès le 23 juin 2020 sur le site Internet du Groupe (https://www.michelin.com/finance/actionnaires-individuels/assemblee-generale-2020 ).

 

Comme l’a souligné Yves Chapot, Gérant et Directeur Financier, dans son exposé des résultats financiers, l’année 2019 a été marquée par la permanence de l’urgence climatique, de nombreuses tensions sociales ou encore des guerres commerciales entre les grands acteurs économiques de la planète. Au cours de cette année passée et grâce à l’engagement de ses équipes, Michelin a une nouvelle fois démontré sa capacité d’innovation au service de ses clients et a su dégager des résultats qui confirment la pertinence de la stratégie du Groupe.

Le Résultat Opérationnel des Secteurs a progressé à 3,0 milliards d’€, tout comme le cash-flow libre structurel à 1,6 milliard d’€ pour 2019. Ces résultats confirment les progrès réalisés en génération de trésorerie depuis plusieurs années. La structure financière de Michelin est saine. Le Groupe demeure un acteur majeur et reconnu de la mobilité durable par les agences de notation extra-financières. Michelin s’appuie aujourd’hui sur l’ensemble de ces fondamentaux pour affronter la crise sans précédent que le monde traverse.

Face à ce contexte inédit, le Groupe a d’abord immédiatement réagi en mettant en place des protocoles sanitaires efficaces pour protéger ses salariés. Michelin a ensuite pris des mesures financières importantes telles que le pilotage hebdomadaire de l’équilibre offre/demande pour maîtriser ses stocks, le maintien d’une stratégie de prix exigeante pour préserver les marges et la Marque, la réduction des investissements et des coûts de structure.

Enfin, des tests de résistance financière envisageant des pertes de volume allant de -20 % à -35 % ont été conduits, confirmant que le Groupe dispose de la liquidité suffisante pour traverser la crise, sans tirer sur ses lignes de crédit confirmées.

 

Dans cet environnement de baisse de la demande mondiale de pneumatiques, les ventes du premier trimestre 2020 du Groupe affichent une forte baisse (-8,3 %) ; la politique de prix de Michelin et l’enrichissement de son mix demeurent néanmoins robustes.

 

Florent Menegaux, Président de la Gérance, a ensuite exposé sa vision de Michelin : « Un Groupe résilient et engagé pour le tout durable ».

 

Dès les premiers signaux du développement de la pandémie de Covid-19, Michelin a déterminé deux priorités absolues : protéger la santé ainsi que la sécurité de ses salariés et tout faire pour assurer la pérennité de ses activités.

 

Soutenu par une mobilisation exceptionnelle de ses salariés, le Groupe a pu produire rapidement des masques chirurgicaux et du gel hydroalcoolique dans de nombreux sites industriels en Europe, complétant ainsi ses approvisionnements. Michelin s’est alors appliqué à mettre ces masques à la disposition du plus grand nombre, à travers une politique de dons au bénéfice des autorités sanitaires et services d’urgence partout où le Groupe est implanté. Ce sont aussi, grâce à l’expertise de Michelin en impression 3D métal et plastique, des pièces pour respirateurs, des milliers de visières en polycarbonate stérilisables ainsi que des billots hospitaliers renforçant la ventilation des patients Covid-19, qui ont été lancés en production.

 

À ces initiatives, se sont ajoutées des centaines d’actions de solidarité partout dans le monde, a rappelé Florent Menegaux : dons de pneumatiques et services de maintenance gratuits pour les véhicules des services de santé, contributions financières, accompagnement des personnes, etc.

 

Parallèlement à ces actions, le groupe Michelin a tout mis en œuvre pour assurer la pérennité de l’activité. Au-delà des mesures sanitaires et financières exposées par Yves Chapot, les Gérants ont choisi de diminuer de 25 % leur rémunération fixe en avril, mai, et juin 2020 et leur rémunération variable due au titre de 2019. Les membres du Comité Exécutif ont également décidé de baisser temporairement leur rémunération. Le Président et les membres indépendants du Conseil de Surveillance ont fait don de 25 % du montant de leur rémunération 2019 à des fondations ayant pour objet la lutte contre le Covid-19. Enfin, en fonction des contextes locaux, les augmentations de salaires des collaborateurs ont été gelées.

 

Dès le début de la crise, le Groupe a choisi de maintenir ses engagements auprès de tous ses partenaires, notamment ses clients et ses fournisseurs, en veillant à protéger les plus fragiles comme les petits producteurs de caoutchouc. Le Groupe a aussi fourni des masques et des équipements de sécurité, à ses clients et distributeurs afin qu’ils poursuivent leurs opérations dans les meilleures conditions.

 

Malgré des perspectives encore incertaines, Michelin retient déjà trois leçons précieuses de cette crise :

  • Être un groupe mondial, diversifié et multidimensionnel est un atout majeur: l’empreinte internationale de Michelin a permis l’anticipation et la mobilisation massive des équipes pour répondre aux appels à l’aide des communautés à travers le monde. Les extensions stratégiques et les acquisitions contribuent à la solidité du Groupe, elles offrent un large éventail de savoir-faire, de produits et de solutions, au service de millions de clients particuliers et professionnels.
  • Avoir une vision stratégique du « Tout Durable » est déterminant : cette crise doit accélérer la transition vers une économie plus verte et plus vertueuse, la vision stratégique de Michelin se fonde sur le meilleur équilibre entre trois dimensions People/Profit/Planet. Michelin respecte ses engagements et continue de progresser. La validation par le consortium international Science Based Targets Initiative des objectifs de réduction de C02 de Michelin est une nouvelle étape pour atteindre « zéro émission nette » dans tous les sites Michelin en 2050. Florent Menegaux a aussi salué le Green Deal européen, marquant un pas majeur vers une croissance durable permettant compétitivité et croissance, tout en assurant la transition écologique.
  • Favoriser l’approche en écosystème et faire le pari de l’intelligence collective est prioritaire: cette crise a permis de renouer les liens avec les citoyens et de révéler la pertinence d’une action concertée entre décideurs politiques et acteurs économiques ; cette dynamique doit absolument se poursuivre car elle participe au bien commun.

 

En conclusion, Florent Menegaux a rappelé que malgré la crise, Michelin n’a pas cessé de consolider sa stratégie et de regarder vers le futur, ce travail vital pour la pérennité du Groupe ne s’est jamais arrêté.

 

Michelin présentera sa feuille de route 2030 dès le début de l’année 2021.

Recevez nos informations par email