Les marchés pneumatiques à fin février 2020, publiés ce jour par le groupe Michelin, montrent les premiers effets de la crise sanitaire liée au COVID-19, avec un marché Tourisme camionnette mondial en recul de +9% et un marché Poids lourd en baisse de +16%.

 

Avant toute chose, le Groupe prend toutes les mesures requises pour protéger la santé de ses employés en lien avec les autorités de chaque pays où il est implanté. Le Groupe a pris la décision de fermer pour une durée d’une semaine minimum ses sites industriels situés dans les pays les plus touchés en Europe à ce jour par la pandémie.

 

Le groupe Michelin, lors de la présentation de ses résultats 2019, a émis une guidance pour 2020 sous réserve des effets d’une crise systémique liée au COVID 19. L’économie mondiale étant entrée dans une phase de crise systémique, la guidance 2020 du Groupe s’en trouve remise en cause sans qu’il soit possible aujourd’hui d’en évaluer l’impact. Le Groupe prend toutes les mesures nécessaires afin de limiter au maximum les effets négatifs de cette crise sur le résultat opérationnel des secteurs et le Cash Flow Libre. Par ailleurs les outils de financement dont dispose le Groupe, lui permettent de faire face aux aléas de cette crise.

 

Le Groupe mettra à jour sa prévision des marchés pneumatiques annuels à l’occasion de la publication de ses revenus du premier trimestre.

 

La publication des marchés à fin février est consultable sur le lien suivant :

Recevez nos informations par email