Retour

Comment la technologie MICHELIN ACORUS va contribuer à une meilleure circulation des navettes urbaines électriques et du (futur) taxi autonome

Après les habitants de Lyon, Las Vegas, Singapour, Sidney ou de Paris c’est au tour des Londoniens de découvrir les navettes urbaines électriques Navya, spécialiste français du véhicule autonome basé à Villeurbanne, dans l’agglomération lyonnaise.

actu-nvya-acorus_1040x400

 

Depuis septembre 2015, plus de 60 navettes électriques et autonomes ont été mises en service en Europe, aux Etats-Unis et en Asie/Pacifique. Plus de 200 000 passagers ont déjà utilisé ce type de solution de mobilité innovante, en ville ou sur des sites privés. La startup lyonnaise travaille déjà sur la suite, avec la mise en service annoncée du premier robot-taxi au monde, l’Autonom Cab, pour le troisième trimestre 2018. Il pourra accueillir jusqu’à six passagers et rouler jusqu’à 90 km/h. D’ici là, l’Autonom Cab sera en test dans les rues de Paris et sera également l’attraction du prochain salon Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, du 9 au 12 janvier 2018. Un stand Navya au CES où seront également présents les experts Michelin de la technologie Acorus qui ont accompagné le projet.
 

actu-nvya-acorus_autonom-cab_1040x400

 

Franchir les obstacles en ville

Problèmes récurrents en effet que rencontre ce type de nouveaux véhicules : le franchissement d’obstacle. Comment traverser nid-de-poule, franchir débris ou toute autre aspérité de la route, en garantissant l’intégrité de ces véhicules et le confort de leurs passagers ? 

Parmi les nombreuses difficultés que nous rencontrons pour développer nos véhicules autonomes, il faut prendre en compte ces situations où l’état de la route est défectueux. Il existe une infinité de configurations où cela peut mal se passer : mauvais revêtements, débris, conditions météo compliquées. Cela nous demande beaucoup de temps et d’efforts de développement, que nous n’avons pas !

Christophe Sapet, CEO de Navya

C’est pour cela que Navya s’est rapprochée de Michelin, dans le but de trouver une solution. Michelin leur a proposé la technologie déjà industrialisée de la roue flexible Acorus, développée en partenariat avec le spécialiste mondial, Maxion Wheels.

 

actu_acuros_1040x400

 

Michelin Acorus ?

Une solution robuste qui permet aux fabricants de véhicules autonomes d’accélérer leur arrivée sur le marché.

Pierre-Edouard Sorel, directeur marketing Acorus

Les flancs se déforment pour protéger le pneu et la roue

actu_acuros_trou_1040x400

 

Cette technologie innovante fonctionne grâce à deux extenseurs en caoutchouc montés sur une roue un peu plus étroite. Lorsque le véhicule encaisse un choc, les flancs se déforment pour protéger le pneu et le corps en aluminium de la roue, sans que les passagers ne ressentent d’à-coups. Résultats, la navette restera en ligne et roues et pneus résisteront mieux aux risques de crevaison liés au pincement, quelle que soit l’allure du véhicule. Ce qui optimisera la durée de vie des pneumatiques et celle des jantes.