Retour

MICHELIN POWER : la performance sans concession

Comment aller plus vite, plus loin, pour un effort identique ? Tous les cyclistes, amateurs ou professionnels, se posent la même question car tous affrontent les mêmes forces contraires : la gravité, le frottement de l’air et la résistance des pneus au roulement.

MICHELIN Power - 2016

 
La gravité rend les côtes épuisantes, l’air vous freine et le vent devient votre pire ennemi quand vous n’êtes plus à l’abri du peloton. Pour surmonter ces forces, deux paramètres à prendre en compte : le poids et l’aérodynamique.

La résistance au roulement des pneus, en revanche, est de nature différente. Parce qu’il n’est pas rigide (et heureusement !), le pneu s’écrase un peu sur la route à chaque tour de roue. Cette déformation engendre une déperdition de chaleur, donc d’énergie. C’est ce qu’on appelle la résistance au roulement. Plus elle est forte, plus il faut dépenser d’énergie pour avancer (du muscle à vélo, du carburant quand il y a un moteur).

C’est pourquoi, chez Michelin, nous travaillons depuis longtemps sur la résistance au roulement, pour tous nos pneus, sur tous les véhicules. Nos derniers progrès techniques se retrouvent aujourd’hui dans la nouvelle gamme de pneus vélo MICHELIN POWER, qui se décline en 3 versions pour s’adapter aux besoins de chacun. La gamme MICHELIN POWER présente un gain de 25% en résistance au roulement, ce qui augmente votre puissance d’environ 10 watts. Concrètement, sur du plat et sans vent, cela veut dire deux secondes de moins au kilomètre.

Nous avons également intégrés dans la gamme MICHELIN POWER nos dernières innovations en matière de longévité et d’adhérence, quelles que soient les conditions climatiques.


 

25% de réduction de la résistance au roulement avec la gamme MICHELIN POWER, soit un gain de 10 watts.
2 secondes par kilomètre* gagnées grâce aux pneus de la gamme MICHELIN POWER.

*Gain observé sur une distance de 40km parcourue à 35km/h en moyenne.  
 

Voir le site dédié à la gamme : power-velo.michelin.fr