Retour

« Le partenariat entre Michelin et la Formula E est une évidence »

Les 40 monoplaces électriques qui s'affronteront dans le cadre du championnat FIA de Formula E (première épreuve à Pékin le 13 septembre 2014) auront toutes à leurs roues les mêmes pneus : des MICHELIN Pilot Sport EV, spécialement développés pour elles. Un choix stratégique sur le plan technologique, mais aussi une évidence, selon Pascal Couasnon, directeur de MICHELIN Motorsport.

Quelles sont les raisons de l'engagement de Michelin en Formula E ?

Il y a trois raisons principales. D’abord le championnat FIA de Formula E traite d'une problématique sur laquelle le Groupe Michelin travaille depuis toujours : le progrès de la mobilité. La signature « Une meilleure façon d'avancer » est un leitmotiv de Michelin depuis 1889.

Ensuite, grâce à son ancrage en centre-ville et son format inédit, ce championnat va nous permettre d'aller à la rencontre d'un public citadin, qui aura plusieurs opportunités de mieux comprendre le rôle du pneumatique dans la mobilité durable, notamment grâce au e-village qui sera installé aux abords du circuit urbain.

Enfin, nous pensons que ce championnat est une discipline d'avenir, qui bénéficiera d'un fort soutien médiatique, et qui offrira une visibilité étendue à notre marque, ainsi que l'opportunité de mettre en avant les valeurs de Michelin.

 

En quoi la Formula E vous aide à progresser en termes de mobilité ?

La compétition, et notamment la Formula E, est un laboratoire technologique grandeur nature qui incite l'ensemble des acteurs de la discipline à innover. Nous n'allons pas, au travers de la Formula E, apprendre à faire des pneus uniquement pour les voitures électriques, mais à faire progresser tous nos pneumatiques en termes d'efficacité énergétique. Consommation et autonomie sont deux critères étroitement liés sur lesquels la résistance à l'avancement d'un pneu à une influence. Un pneu efficace sur le plan énergétique, ça veut dire moins d’énergie consommée, que ce soit de l'essence, du gazole ou de l'électricité…, et donc plus d'autonomie. C'est avant tout des enseignements de ce type que nous allons recueillir grâce à notre engagement en Formula E et les nouvelles technologies qui en découleront profiteront à l'ensemble des gammes MICHELIN.

Le MICHELIN Pilot Sport EV que l'on voit aux roues des monoplaces de Formula E, et qui ressemble à celui qui équipe les voitures sportives de série (245/40R18), va-t-il être disponible dans le commerce ?

Il est vrai que la ressemblance est frappante... Mais le MICHELIN Pilot Sport EV monté sur ces monoplaces est un pneu confidentiel, couvert par le secret industriel, et qui ne sera donc jamais monté sur une voiture de série. En revanche, il est évident que nous utiliserons les technologies que nous testons à travers lui pour la fabrication de nos futurs pneumatiques. Et nous nous réjouissons que ces monoplaces utilisent des jantes de 18 pouces de diamètre – une première mondiale que Michelin poussait depuis déjà plusieurs années ! – car cette dimension nous permet d'envisager un transfert de technologie plus rapide de la piste à la route.

Être pionnier, essayer, inventer pour faire progresser la mobilité, c'est vraiment l'esprit de Michelin.

Pascal Couasnon, directeur de MICHELIN Motorsport

Visitez le site de l'événement