Retour

Championnat du monde d’endurance : des pneus font de la résistance

La compétition est vraiment un laboratoire pour l’innovation quand elle se confronte aux problématiques des automobilistes. En limitant le nombre de trains utilisables pendant les épreuves, le règlement du championnat du monde d’endurance pose la question de la performance des pneus dans la durée, tant mieux !

actu_24hmans-2017_1040x400

 

Pour la saison 2017 du championnat du monde d’endurance, la seule évolution significative du règlement concerne les pneus. Pour les épreuves de 6 heures, les écuries n’ont plus droit qu’à 4 trains de pneus au lieu de 6, sur l’ensemble du week-end – qualifications et course. Seules les 24 Heures du Mans, par leur caractère exceptionnel, ne sont pas concernées par ce nouveau règlement. En pratique, cela veut dire que certains de ces trains de pneus doivent effectuer un double relais, d’une durée de deux heures. Et donc être capables de parcourir environ 400 km à 200 km/h de moyenne, avec des pointes de vitesse de 300 km/h !

L’objectif de ce changement est clair : réduire d’un tiers le nombre de pneus utilisés pendant la saison, ce qui n’a rien de négligeable et pousser les manufacturiers à innover pour mieux résister à l’usure sans perdre en performance.

Chez Michelin, nous travaillons depuis plusieurs années en faveur d’une approche plus sobre de l’endurance. En 2014 déjà, nous avons réduit la dimension des pneus utilisées dans la catégorie-reine LMP 1, avec succès ! Nous accueillons donc ce nouveau règlement avec enthousiasme. D’abord, parce qu’il traduit en compétition une de nos préoccupations majeures : offrir du premier au dernier kilomètre des pneus sûrs et performants. En proposant des pneus capables d’aller plus loin sur la piste comme sur la route, nous offrons un double bénéfice : moins de matière utilisée et moins de CO2 émis. Ensuite, ce nouveau règlement fait des pneumatiques un enjeu clé du championnat ! Depuis plus d’un an, nous avons mené de nombreux essais avec 8 équipes (soit 13 voitures) dont nous sommes partenaires, pour être prêts cette saison. Lors des deux premières épreuves, les résultats ont été au rendez-vous : victoires dans les trois catégories où Michelin est représenté – LMP 1, LMGTE Pro et LMGTE Am - aux 6 heures de Silverstone, et victoire en LMP1 et LMGTE Pro aux 6 heures de Spa-Francorchamps, où tous les véhicules équipés en Michelin ont rallié l’arrivée. Autre satisfaction : dans ces deux épreuves, les vainqueurs ont parcouru plus de distance qu’en 2016 lors de la course.

24 Heures du Mans

Les pneus s’affichent !

Avec le nouveau règlement, les pneumatiques sont plus que jamais au cœur de la course. Les choix effectués par les équipes avec les conseillers techniques seront décisifs. La nature de gomme utilisée – Soft, Medium ou Hard – est désormais affichée en temps réel à l’écran durant la course. Cette innovation, rendue possible par l’utilisation de puces RFID, rendra la course et les stratégies employées plus lisibles pour les amateurs.