Retour

COP21 - Interview avec Thierry Willer, Directeur de la communication scientifique et technique du groupe Michelin

Interview - Thierry Willer

L’amélioration constante de la performance des pneus et la diminution de leur impact sur l’environnement sont-elles conciliables ?

Bien sûr. C’est à l’usage que le pneu a le plus fort impact sur l’environnement. En représentant jusqu'à 1 plein sur 5, la consommation de carburant imputable au pneu a un effet significatif sur les émissions de CO2. Réduire l’impact des pneus à l’usage, c’est diminuer la consommation de carburant grâce à des pneus à haute efficacité énergétique. Améliorer l’efficacité énergétique consiste à réduire les pertes d’énergie générées par le pneu lorsqu’il roule et se déforme au contact de la route.
Pour améliorer l'efficacité énergétique, Michelin travaille à la fois sur l’architecture du pneu, son poids et les matériaux. A noter que les conditions d’emploi des pneus peuvent être également déterminantes, il est essentiel de vérifier la pression de ses pneus régulièrement.

En 1992 déjà, Michelin lance le premier pneu grand public qui permet d’économiser du carburant, appelé « pneu vert ». Quelles évolutions a-t-il connu jusqu’à aujourd’hui ?

En 1992, Michelin lance le 1er « pneu vert », le pneu MICHELIN Energy MXT. Il résulte des travaux de recherche et développement entamés au début des années 80 par les ingénieurs du Centre de Technologie de Ladoux, près de Clermont-Ferrand.

En 2012, Michelin a lancé la 5ème génération de pneu à haute efficacité énergétique. Fort de plus de 20 ans d’expérience dans le développement de pneus à faible consommation de carburant, Michelin a développé le  pneu MICHELIN ENERGY™ Saver+, à la fois plus respectueux de l’environnement, plus sûr et plus économique.

La stratégie de Michelin consiste à proposer davantage  de performances réunies dans un même pneu, c’est-à-dire l’association la plus complète entre la sécurité, la longévité et les économies de carburant, en même temps et sans concession. C’est cela que Michelin désigne par « MICHELIN Total Performance ».

Selon vous, quelles sont les solutions susceptibles d’améliorer l’efficacité énergétique de la production de pneumatiques dans les années à venir ?

Michelin met en place des solutions innovantes pour assurer la production de ses pneumatiques.

Initiée en 2008, la politique de développement des énergies renouvelables consiste à mettre en œuvre des solutions qui permettent d’améliorer la performance environnementale et économique des sites du Groupe. Les installations d’énergies renouvelables d’ores et déjà présentes sur nos différents sites ont permis d’éviter un équivalent de plus de 45 000 tonnes d’émissions de CO2 en 2014.

Qu’il s’agisse de biomasse, de solaire ou d’éolien, ces projets nécessitent des démarches souvent longues, mais qui contribuent largement à réduire de façon durable l’impact CO2 du Groupe.