Gestion des risques et contrôle interne

Plus de 210 000 actionnaires accordent leur confiance à Michelin. Le Groupe se doit d’anticiper et de maîtriser les risques associés à sa stratégie.

Identifier les risques

Gestion des risques et contrôle interne : des règles de déontologie

L’anticipation et la maîtrise des risques sont au cœur de la stratégie du groupe Michelin.

Les risques stratégiques, financiers, industriels, commerciaux, environnementaux et humains sont ainsi clairement identifiés par le Groupe et traités de manière à réduire au maximum leur portée et leur occurrence.

Référentiel

Le Groupe s’appuie sur le cadre de référence et son guide d’application publiés initialement en janvier 2007, et mis à jour le 22 juillet 2010 par l’Autorité des marchés financiers (AMF), pour définir son référentiel de gestion des risques et de contrôle interne et structurer ainsi son approche.
Conformément à la recommandation de l’AMF du 5 novembre 2013, le groupe Michelin a souhaité présenter les différentes informations demandées selon le plan précisé dans le Cadre de Référence. Les dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne participent de manière complémentaire à la maîtrise des activités du Groupe et répondent à des objectifs, eux aussi, complémentaires.

Les objectifs des dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne

Le dispositif de gestion des risques de Michelin contribue à :

  • créer et préserver la valeur, les actifs et la réputation du Groupe ;
  • sécuriser la prise de décision et les processus au sein du Groupe pour favoriser l’atteinte des objectifs ;
  • favoriser la cohérence des actions avec les valeurs du Groupe ;
  • mobiliser les collaborateurs autour d’une vision commune des principaux risques.

Le dispositif de contrôle interne vise plus particulièrement à assurer :

  • l’application des instructions et des orientations fixées par le Président de la Gérance et par le Comité Exécutif ;
  • la conformité aux lois et règlements ;
  • le bon fonctionnement des processus internes, notamment ceux concourant à la sauvegarde des actifs ;
  • la fiabilité des informations financières.

Le dispositif de contrôle interne comprend un ensemble de moyens, procédures, comportements et actions adaptés aux caractéristiques des métiers du Groupe, qui :

  • contribue à la maîtrise de ses activités, à l’efficacité de ses opérations et à l’utilisation efficiente de ses ressources ;
  • doit permettre de prendre en compte de manière appropriée les risques significatifs, qu’ils soient opérationnels, financiers ou juridiques. De manière générale, le dispositif de maîtrise des risques a été conçu de manière à encourager une prise de risque consciente et partagée dans le cadre des valeurs de responsabilité, d’intégrité et d’éthique prônées par le Groupe.

Documents mis à la disposition des publics

Pour plus d’informations sur les facteurs de risques du groupe Michelin, leurs dispositifs de gestion ainsi que les procédures de contrôle interne, référez-vous au chapitre 2.10 du Document de référence 2014 ainsi qu’au Rapport du Président du Conseil de Surveillance en chapitre 4.5 du même Document de référence.

Chiffres clés

L’actionnariat en chiffres

+

Le saviez-vous ?

L’Assemblée générale récompensée

+

Guide de l'actionnaire

Accédez à la version en ligne du Guide de l'actionnaire :