Résultats annuels 2016

2016 : Objectifs atteints

Volume en croissance de 2,1 %,

Résultat opérationnel sur activités courantes de 2 692 millions d’€,

en hausse de 235 millions d’€ à parités constantes,

Cash-flow libre supérieur à 1 milliard d’€.

2017 : Une nouvelle année de progrès,

en ligne avec les objectifs du Groupe à horizon 2020

  • Volume en croissance de 2,1 %, supérieure aux marchés,
    • Tourisme camionnette (+ 3 %), Poids lourd (+ 1 %) et Spécialités (- 1 %).
    • Progression au 4ème trimestre de 4,2  % pour le Groupe, dont une hausse de 5 % en Tourisme camionnette et de 6 % pour les activités de Spécialités.
  • Résultat opérationnel de 2 692 millions d’€, soit 12,9 % des ventes nettes, en progression de 235 millions d’€ à parités historiques.
  • Effet Prix-mix/matières premières positif de 159 millions d’€, grâce à un pilotage efficace.
  • Atteinte de l’objectif du plan de compétitivité avec 1,2 milliards d’€ de gains sur la période 2012-2016.
  • Forte génération de Cash-flow libre de 1 024 millions d’€,
    • Amélioration de 128 millions d’€ du Cash-flow libre structurel à 961 millions d’€.
  • Finalisation du programme de rachat d’actions de 750 millions d’€ sur 2015 et 2016,
    • Annulation de 1,8 % du capital en 2016, correspondant à 301 millions d’€.
  • Proposition d’un dividende de 3,25 € par action, soit un taux de distribution de 36,5 %, reflétant l’engagement du Groupe auprès de ses actionnaires et soumis à l’Assemblée générale des actionnaires du 19 mai 2017.

L’année 2016 constitue une étape réussie sur notre feuille de route stratégique. Notre croissance, à nouveau supérieure à celle des marchés, est le fruit de la force de la marque MICHELIN, de notre rythme d’innovations, de l’amélioration de la qualité de service au bénéfice de nos clients et du succès des gammes intermédiaires. Notre politique de prix qui valorise le leadership technologique du Groupe, ainsi que la poursuite de nos efforts de compétitivité, nous ont permis d’atteindre les perspectives financières annoncées en début d’année. 2017 devrait permettre une nouvelle année de progression, en ligne avec les objectifs du Groupe à l’horizon 2020.

Jean-Dominique Senard, Président

Perspectives

En 2017, les marchés de pneumatiques devraient rester voisins des tendances observées sur la fin de 2016, en particulier avec la reprise des ventes de pneumatiques pour les compagnies minières. L’année sera également marquée par la hausse des matières premières (dont l’impact est estimé à ce stade à environ -900 millions d’€) à laquelle Michelin répondra avec le pilotage agile de ses prix qui a pour objectif d’assurer des marges unitaires constantes pour ses activités non indexées.

Dans cet environnement de marchés, Michelin a pour objectifs en 2017 une croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, un résultat opérationnel sur activités courantes supérieur ou égal à celui de 2016 hors effet de change, et la génération d’un cash flow libre structurel supérieur à 900 millions d’€.

Comparaison d'une année sur l'autre

(En millions d'euros) 2016 2015
Ventes nettes 20 907 21 199
Résultat opérationnel sur activités courantes 2 692 2 577
Marge opérationnelle sur activités courantes 12,9% 12,2%
Tourisme camionnette et distribution associée 13,1% 11,5%
Poids lourd et distribution associée 9,7% 10,4%
Activités de spécialités 18,6% 18,6%
Produits et charges opérationnels hors activités courantes 99 -370
Résultat opérationnel 2 791 2 207
Résultat net 1 667 1 163
EBITDA sur activités courantes 4 084 3 934
Investissements 1 811 1 804
Endettement net 944 1 008
Ratio d'endettement net 9% 11%
Dette sociale 4 763 4 888
Cash Flow Libre 1 1 024 653
Cash-Flow Libre structurel 2 961 833
ROCE 12,1% 12,2%
Effectif inscrit 3 111 708 111 681
Résultat net par action 9,21 € 6,28 €
Dividende par action 4 3,25 € 2,85 €

1 Cash-flow libre : Flux de trésorerie sur activités opérationnelles - flux de trésorerie d'investissements

2 Cash-flow libre structurel : Cash-flow libre avant acquisitions et cessions, ajusté de l'effet de la variation des coûts de matières premières sur les comptes clients, les comptes fournisseurs et les stocks, et de l’effet volume de fin d'année sur le besoin en fond de roulement

3 En fin de période

4 Dividende 2016 soumis à l'approbation de l'Assemblée générale du 19 mai 2017